Historique

La Berlue est une nouvelle compagnie. Elle a été fondée fin mars 2008.

Cette belle jeunesse cache cependant une collaboration de longue date entre plusieurs de ses membres fondateurs.

En effet, Violette Léonard, Paul Decleire et Luc Fonteyn se sont rencontrés à la fin des années ‘80 au Conservatoire de Bruxelles dans la classe de Pierre Laroche. Depuis lors, leurs chemins se sont croisés à plusieurs reprises :

En 1991, Paul Decleire qui est alors administrateur des Ateliers de l’Echange, y met en scène Violette Léonard dans Le Réveil de Pascal Rambert ;

En 1995, ils jouent ensemble dans Dom Juan, Tartuffe, L’Ecole des Femmes, Les Femmes Savantes de Molière mis en scène par Frédéric Dusenne aux mêmes Ateliers de l’Echange ;

En 2000, Paul Decleire responsable de « Bruxelles nous appartient / Brussel behoort ons toe » invite Luc Fonteyn et Violette Léonard à créer une courte forme théâtrale à partir d’interviews d’habitants de Bruxelles, ébauche de On est des inutiles;

En 2002, Luc Fonteyn met en scène Violette Léonard dans On est des inutiles et c’est à ça qu’on sert de Veronika Mabardi d’après BNA-BBOT au Théâtre Les Tanneurs ;

En 2006 Violette Léonard crée Cric-Crac dans une mise en scène d’Ariane Buhbinder présenté à Huy par la Compagnie de L’Anneau et rencontre à cette occasion Benoit Lavalard qui crée les éclairages. Ce spectacle a bien tourné (plus de 85 représ.) et a partout été accueilli très chaleureusement tant par les enfants que par les professeurs et les parents.

 

La compagnie La Berlue a été créée pour réaliser des spectacles jeune-public.

Violette Léonard a découvert le public des enfants en faisant des animations autour des livres en bibliothèque (L’éveil culturel des tout petits, prix Hurtmans, « Lire dans les Parcs »…) et comme conteuse en diverses occasions. C’est ce qui lui a donné l’envie de créer Cric-Crac, un spectacle pour tout petits entre conte et théâtre autour du thème de la maison. Dans Cric-Crac, les mots ouvrent l’imaginaire et les mouvements créent des situations comiques. Jouer Cric-Crac pour les tout petits fut une découverte très enthousiasmante et a fait naître en elle l’envie de réaliser d’autres projets de théâtre jeune public.

Luc Fonteyn a réalisé le spectacle Coâ au Théâtre du Copeau (2002) et depuis lors a prolongé cette belle rencontre avec le jeune public au travers des animations d’atelier organisés dans les écoles par le CDWEJ en tant qu’artiste associé. C’est pour lui une manière d’être en contact direct avec la société d’aujourd’hui ; un ressourcement nécessaire à la création.

Benoit Lavalard, quant à lui, crée des éclairages et réalise des régies depuis de nombreuses années dans le théâtre jeune public (notamment avec L'Anneau,...). Il est très enthousiaste à l’idée de découvrir le contact direct du public en tant qu'acteur.

 

La Berlue c’est l’envie de faire un théâtre qui privilégie le contact direct avec le public, les formes inventives, la présence physique où la gestuelle est au service du sens et de l’imaginaire.